le foutoir de Dame Truelle

Si t'as envie de me faire une jolie bannière surtout te prive pas :)

09 octobre 2008

déja qu'officiellement j'ai pu de blog tu crois pas que je vais m'emmerder à trouver un titre

Y'a des passages dans une vie:
le jour où tu deviens femme
celui où un anneau à ton doigt fait qu'on t'appelle madame
la naissance des enfants tout ça tout ça ...
(là t'as une musique avec des zoizeaux normalement)

Et puis il y a le jour où
comme hier
tu sors de la pharmacie avec dans un sac
de la tisane dépurative bio
et ça: pilbox
et là t'as les boules.
Parce que la jouer fille rigolote raisonnable
mode Bree fait du rangement et ronchonne:
j'en ai marre de trainer des boites de medocs explosées dans mon sac
j'ai essayé les zoulies boiboites de Valérie Nylin
ben y'arrive un moment où faut te rendre à l'évidence:
t'es vieille Miss Truelle !

je vais devoir trainer des médocs jusqu'à la fin de mes jours
autant faire dans l'efficace.
N empeche, entre le pilulier digne de ma grand mère
et la tisane dépurative qui sent la crotte de fond de cabane  à lapins
j'ai les boules !

heureusement que demain je me casse en week end parigo
roder au père Lachaise ( choisir ma place hahaha) avec toi
qu'a jamais mis les pieds à la capitale
que je vais pouvoir te faire croire que je sais où on va alors que je serai perdue toute fausse bretonne que je suis, enduite de mauvaise foi, énervée par la chaleur du métro et les courants d'airs et le froid.

J'ai pas vraiment préparé ce week end
y'a juste des trucs que j'aimerais te montrer
des machins qui sont pas dans le pariscope ( city guide des bobos)
ni dans le guide du routard ( city guide des cultos)
des trucs qui me font hurler de rire:

ce tapis roulant qui , quand il fonctionne  , fait des guili sous les pieds des filles qui ont des chaussures fines, et moi ça m'amuse.

Des endroits que personne regarde, comme ce trottoir que j'avais pris en photo et qui indiquait d'une flèche où se trouvait l'amour

et puis oui, quand même on ira

là où tu es sensée te rendre officiellement
aller voir les auteurs publiés tout ça tout ça


ça fera  pas 3 jours et déjà je sais qu'on n'arrivera pas à faire ce qu'on n'avait pas prévu :)
n'empêche: dormir chez notre barbu favori et entendre en live ton accent ( que nan t'as aucun accent je te le jure !!! croix de bois croix de fer répète après moi: rose jaune mauve ? mouahahahahhahaa)


Posté par miss Truelle à 08:57 - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Je vais vous implanter des puces gps histoire d'être sûre que vous êtes là où vous devez être !

    *flicette*

    Posté par Mlle Gima, 09 octobre 2008 à 10:12
  • j'te vois bien miss Gima, ton gps en main, un air désolé: mais qu'est ce qu'elles font de l'autre coté de Paris, elles ont encore pris le metro dans le mauvais sens

    Posté par Dame Truelle, 09 octobre 2008 à 11:08
  • Alors les filles, ayé, j'ai torché ces putains de vendanges, j'ai les mains comme des pieds de petits philippins, je vous ramène une belle tendinite de sa race et je voulais amener une quille de bon vin de chez moi, mais pas pu.
    @demain woputainwoputain

    Posté par Mélina, 09 octobre 2008 à 17:26
  • une quoi de quoi? du bon quoi? m'enfin Melinette, je t'ai déja expliqué que par chez toi els vignes c'est juste pour meubler la terre. c'est pas du vin ( aie, pas tapper pas tapper)

    Posté par Dame Truelle, 09 octobre 2008 à 18:40
  • Tu vas voir toi, je vais te cacher ta pilbox

    Posté par Mélina, 09 octobre 2008 à 20:32
  • si tu fais ça je te laisserai pas toucher mes coucougnettes de vison de chez lancome )

    Posté par Miss Truelle, 09 octobre 2008 à 20:44
  • Et moi qui croyais que Paris était juste rigolo pour les Parisiens...

    Posté par joe blogue, 10 octobre 2008 à 04:30
  • Joe: Paris c'est comme un grand zoo pour les proviciaux )

    Posté par Miss Truelle, 10 octobre 2008 à 08:55
  • Comment ça faire semblant de savoir où tu vas? Tu es trop douée! j'ai vraiment cru que tu savais toujours exactement où tu allais!

    En tout cas, comme pour Mélina, ça a véritablement été un plaisir de te rencontrer.

    Posté par ecriveuse, 13 octobre 2008 à 08:03

Poster un commentaire